Foto IPP/Felice De Martino  Napoli 01/11/2020 Calcio  Campionato italiano serie A 2020/2021  Napoli - Sassuolo  Nella foto: Dries Mertens  Italy Photo Press World Copyright *** Local Caption *** (Felice De Martino/IPP/PRESSE S/PRESSE SPORTS)
Ligue Europa

Ligue Europa : les enjeux de la 6e et dernière journée de la phase de poules

Après la Ligue des champions, c'est au tour de la Ligue Europa de connaître le dénouement des phases de groupe. À l'heure d'entamer la dernière journée, FF vous présente les enjeux de celle-ci.

Lille doit sécuriser la première place, Nice finir sur une bonne note

S'il n'est pas toujours favorable de terminer premier du groupe en Ligue Europa, Lille pourrait tout de même éviter Arsenal, l'AS Roma ou encore Manchester United (avec 9 points, les Reds Devils feront partie des têtes de séries lors des tirages au sort des seizièmes de finale). Les quatre meilleurs troisièmes de la Ligue des champions figurent dans le chapeau 1. En cas de victoire au Celtic ce jeudi soir, les hommes de Christophe Galtier termineront en tête devant l'AC Milan. Tout autre résultat et le classement final dépendra du club lombard. Les Italiens sont dans l'obligation de s'imposer au Sparta Prague pour dépasser le LOSC. Quant à Nice, les trois points ne sont pas primordiaux. Déjà éliminés, les Azuréens pourront finir sur une bonne note, du côté d'Israël, leur campagne européenne délicate. Restant sur trois défaites de rang dans cette compétition, les hommes d'Adrian Ursea devront se rappeler de leur match aller face à l'Hapoël Beer-Sheva pour reproduire la même performance.

Des batailles pour la première place

Il n'y a pas que Lille et l'AC Milan qui se disputeront la première place du groupe à distance. Les Glasgow Rangers et Benfica se déplaceront respectivement à Lech et au Standard de Liège. À égalité de points, les Écossais possèdent un léger avantage grâce aux confrontations directes. Également ex-aequo, Leicester et Braga recevront, quant à eux, l'AEK Athènes et Zorya. Pour le moment, les Anglais sont devant grâce à leur victoire (4-0) et leur match nul face à l'actuel 4e (3-3) de Liga NOS. Avec une longueur d'avance sur le PSV Eindhoven, Grenade se déplace au PAOK Salonique avec un léger matelas d'avance. Dans le même temps, les coéquipiers de Mario Götze accueilleront Omonia.

Parmi les confrontations directes, Tottenham aura fort à faire face à Antwerp. Battu en Belgique 1-0 à l'aller, le leader de Premier League, qui accuse deux points de retard au classement, devra obligatoirement s'imposer à domicile. C'est également sur le même score que le Bayer Leverkusen s'était incliné face au Slavia Prague lors de la phase aller. Si les deux formations sont au coude-à-coude au classement, les Allemands devront s'imposer chez eux.

Naples et la Real Sociedad en danger

S'il y a bien un groupe dans lequel c'est encore bien indécis, c'est le groupe F. Composé de Naples, la Real Sociedad et de l'AZ Alkmaar notamment, les trois formations peuvent encore se hisser en seizièmes de finale. En cas de victoire des Hollandais sur la pelouse de Rijeka, Naples ou la Real Sociedad sera éliminé. Une chose pas impossible sachant que les Croates n'ont toujours pas gagné dans la compétition (1 nul et 4 défaites). Les Italiens, premiers avec deux points d'avance sur les Espagnols, n'ont besoin que d'un match nul pour accéder au tour suivant. Dos au mur, l'actuel dauphin de la Liga n'a pas d'autre choix que de s'imposer pour avoir son destin entre ses mains. À égalité de points avec l'AZ, les coéquipiers de David Silva, deuxièmes, pourraient sortir des phases de poules s'ils ne gagnent pas de l'autre côté des Alpes. S'il y a match nul, les Néerlandais ne doivent pas s'imposer également, et en cas de défaite, Alkmaar doit également perdre leur rencontre.

Arsenal, le 6/6 ?

Dans un groupe dans lequel Molde et le Rapid Vienne se joueront la deuxième place, Arsenal est en passe de réussir le plein de points dans cette C3. En grande difficulté en Championnat - pire début de saison depuis 1981-82 -, les Gunners s'offrent un peu de répit avec la Coupe d'Europe. Avec 16 buts marqués (2e meilleure attaque derrière le Bayer), les hommes de Mikel Arteta, largués en Premier League, pourraient vite miser sur la Ligue Europa pour espérer disputer la Ligue des champions la saison prochaine. Face à Dundalk, club qui a toujours perdu depuis le début de la campagne, les Londoniens pourraient retrouver un peu de confiance avant de recevoir coup sur coup Burnley et Southampton.

Des finales pour la deuxième place

Outre Molde et le Rapid Vienne, trois autres rencontres devront être scrutés attentivement pour la deuxième place. Les Young Boys, Maccabi Tel Aviv et Wolfsberger AC, tous trois deuxièmes de leur groupe respectif, défient, respectivement à domicile, Cluj, Sivasspor et Feyenoord. Chacun possédant deux points d'avance sur leur adversaire direct, il suffira donc d'un nul pour accéder à la phase à élimination directe.

Les équipes qualifiées : AS Roma, Arsenal, Slavia Prague, Bayer Leverkusen, Glasgow Rangers, Benfica, Grenade, PSV Eindhoven, Leicester, Braga, Lille, AC Milan, Villarreal, Antwerp, Tottenham, Dinamo Zagreb, Hoffenheim et Étoile Rouge Belgrade.
 
Les équipes qui peuvent encore se qualifier : Young Boys, Cluj, Molde, Rapid Vienne, Naples, Real Sociedad, AZ Alkmaar, Maccabi Tel-Aviv, Sivasspor, Wolfsberger et Feyenoord.
 
Les équipes éliminées : CSKA Sofia, Dundalk, Nice, Hapoël Beer-Sheva, Lech Poznan, Standard de Liège, PAOK Salonique, Omonia Nicosie, Rijeka, Zorya, AEK Athènes, Sparta Prague, Celtic Glasgow, Qarabag, LASK, Ludogorets, CSKA Moscou, Liberec et La Gantoise.

Retrouvez toute l'actualité de la Ligue Europa sur francefootball.fr

Réagissez à cet article
500 caractères max
ewing66 10 déc. à 16:56

bon article bien detaillé et expliquer merci

ADS :