Championnat des étoiles
acheter
Soccer Football - Serie A - Juventus v Spezia - Allianz Stadium, Turin, Italy - March 2, 2021 Juventus' Alvaro Morata celebrates scoring their first goal with teammates REUTERS/Massimo Pinca (Reuters)
Italie - 25e journée

Longue à l'allumage, la Juventus écarte Spezia

Longtemps poussifs, les Juventini ont dû attendre la dernière demi-heure pour faire la différence face à une Spezia joueuse (3-0). Les Bianconeri mettent à nouveau la pression sur le Milan et l'Inter.

Une première période indigne du rang de la Juve. On le sait, depuis quelques années, la Vieille Dame est quelque peu en sommeil dans le jeu et malgré les Scudetti enchaînés, elle ne convainc guère. Comme depuis le début de la saison, l'ennui a guetté ce match de la Juventus. Spezia l'a vite compris et malgré une possession haute et stérile des hommes d'Andrea Pirlo, les Aquilotti tapaient les premiers. Bien servi par Diego Farias, Riccardo Marchizza voyait sa frappe mourir dans le petit filet de Szczesny (7e). Joueurs comme à leur habitude et sans complexes, les hommes de Vincenzo Italiano tenaient la dragée haute à des Piémontais bien ennuyeux... Il ne se passait pas grand-chose dans cette rencontre un poil soporifique mais une frappe de Chiesa (37e) et surtout le poteau de Cristiano Ronaldo (42e) réveillaient un peu les téléspectateurs. Probablement agacé par l'incapacité de ses ouailles à piquer ou à développer quoique ce soit, Andrea Pirlo replaçait Kulusevski sur un côté et effectuait un double changement à l'heure de jeu avec les entrées de Morata et Bernardeschi. Bingo !

Le banc juventino fait la différence

Sur son premier ballon, le duo changeait enfin la face du match. Federico Bernardeschi se faisait la malle sur le flanc gauche. D'une accélération ravageuse, il faisait la nique à son adversaire et centrait au cordeau à ras de terre. Piquant au premier poteau, Alvaro Morata ouvrait la marque (1-0, 62e). Après quatre minutes de tergiversation, le but était enfin validé par la VAR... Décidément bien en jambes, l'ancien de la Fiorentina déboulait de nouveau sur son côté. Sur un énième bon centre, il trouvait Federico Chiesa qui devait s'employer deux fois pour creuser le score (2-0, 71e). Enfin ! Un peu plus d'envie, de jeu et de justesse et la Juve revivait quelque peu. Spezia avait laissé passer sa (maigre) chance. Sur un bon coup franc, Cristiano Ronaldo ne plaçait pas assez son ballon et trouvait un solide Provedel sur sa trajectoire (78e). Vexé comme un pou de ne pas avoir scoré, le Portugais profitait d'un bon ballon gratté par Bentancur. D'un sang-froid à la CR7, il trompait le portier de Spezia (3-0, 89e). Les Aquilotti rataient un penalty après une faute de Demiral dans les derniers instants. Wojtech Szczesny sortait parfaitement la frappe de Galabinov (90+4e). Longue à l'allumage, la Juventus a fait l'essentiel et remet une petite pression sur les deux clubs milanais avec ce succès en trompe-l'œil. Mais à ce rythme-là et avec de telles prestations, les Bianconeri sont bien loin de figurer parmi les favoris au Scudetto.

J.T.

Retrouvez toute l'actualité de la Serie A sur francefootball.fr
Réagissez à cet article
500 caractères max
ADS :