Championnat des étoiles
acheter
mahrez (riyad) paredes (leandro) (A.Mounic/L'Equipe)
Ligue des Champions - Demies

Manchester City-PSG : les priorités de Paris pour espérer une nouvelle finale

Contraint de marquer au moins à deux reprises sur la pelouse de l'Etihad Stadium, le PSG fait face à un défi immense ce mardi soir en Ligue des champions. FF vous présente les priorités des Parisiens pour croire en un exploit historique contre Manchester City.

Mieux tenir le ballon
Si le PSG a livré l'une de ses premières périodes les plus abouties de la saison au match aller, il le doit principalement à sa maîtrise du cuir et du jeu. Avec 47 % de possession au cours des 45 premières minutes, les Parisiens ont poussé les Citizens à évoluer dans la situation qu'ils craignent le plus : sans le ballon. En faisant jeu égal dans ce domaine, les hommes de Mauricio Pochettino ont pu profiter de longues phases, installés dans la moitié adverse. Et ont rappelé qu'ils étaient bien plus qu'une simple équipe de transition. Sur jeu placé, Paris a fait souffrir un Manchester City pas bâti pour subir. C'est après l'une de ces séquences que Neymar mettait Ederson à contribution après un bon échange avec Verratti dans la surface. C'est aussi dans ce registre que les Parisiens ont obtenu le corner conduisant à l'ouverture du score de Marquinhos. Ce mardi soir, il leur faudra répéter cette performance sur l'ensemble de la partie pour pouvoir mettre à mal les Anglais. A eux de lutter pour le contrôle du ballon.
 
Répéter les efforts à la relance
A l'aller, la perte totale de contrôle après la pause s'explique d'abord par l'adaptation de Pep Guardiola pour perturber la relance parisienne. Beaucoup plus haut sur le terrain, le bloc de City a annihilé l'influence de Leandro Paredes dans ce secteur pour contraindre Keylor Navas et Marquinhos à prendre la responsabilité des premières transmissions. Derrière, les défenseurs des Citizens collaient de près Angel Di Maria et Neymar pour les empêcher de se retourner et de faire avancer leur équipe. Sous pression, les Parisiens se sont mis à rendre le cuir de plus en plus rapidement et se sont retrouvés étouffés au fil des minutes. Dans ce contexte, ni Neymar ni Verratti, soit les deux principales cautions techniques de ce PSG, ne se sont montrés capables de répéter les décrochages bas sur le terrain pour venir soulager les leurs. A eux de retrouver des cannes pour assumer cette responsabilité et permettre à Paris d'exister à Manchester. Car nul doute que les Citizens ont retenu la leçon du match aller.
Défendre à onze
Avec un tel déficit à remonter, contre une force de frappe aussi puissante, le collectif parisien devra également se montrer exemplaire dans l'implication défensive. Souvent pointé pour son absence d'efforts dans ce domaine, Kylian Mbappé s'est montré capable de jouer un rôle sans ballon sans perdre en efficacité offensive. A Munich, le Français avait claqué un doublé tout en réalisant plusieurs retours bien sentis pour épauler Diallo et Bakker dans le couloir gauche. Il en sera de même pour Neymar, peu en vue dans ce registre à l'aller alors qu'un Di Maria ne rechignait pas à la tâche. A force de défendre dans sa moitié de terrain, Paris a non seulement fini par céder mais a aussi perdu Gueye, expulsé pour un tacle dangereux. Incapable de planter en subissant aussi longtemps que lors du second acte du match aller, le PSG devra être plus efficace défensivement pour mettre à mal la maîtrise mancunienne. Et s'assurer plus de munitions à exploiter offensivement.
 
Mieux exploiter la profondeur
L'espace laissé dans le dos était l'une des principales craintes de Guardiola avant la première manche au Parc des Princes. Il a été parfaitement géré. Avec un Dias mobile et collé à Mbappé dès la perte de balle, City a muselé les Parisiens dans le jeu de transition. Après avoir fait si mal au Barça puis au Bayern dans ce registre, le PSG est paru impuissant face au plan de jeu anglais. A l'image d'un Mbappé qui n'a pas tenté la moindre frappe en 90 minutes. Paris dispose d'une marge de progression majeure dans ce domaine pour imposer une toute autre physionomie dans ce match retour. Manchester City a beau bénéficier d'un matelas confortable avant le coup d'envoi, il ne devrait pas renier ses principes de jeu pour adopter une attitude attentiste. A Pochettino et ses joueurs de trouver les solutions pour retrouver de l'allant dès la récupération du ballon.

Quentin Coldefy

Retrouvez toute l'actualité de la Ligue des champions sur francefootball.fr
Réagissez à cet article
500 caractères max
Toto0 4 mai à 17:09

Mbappé doit avoir de l’espace pour courir. Pochettino l’a confiné en attaque et il a touché la balle 3 fois durant tout le match allé. Ça n’a aucun sens. Mbappé doit jouer ailier gauche, avec sa vitesse, il donnera un peu pression à la défensive de City. Neymar a joué sur tout le terrain, il ne peut tout faire. C’est trop lui demander. C’est lui qui mène l’attaque, alors s’il joue en défense, il n’y aura pas d’attaque...

ADS :