Championnat des étoiles
acheter
(L'Equipe)
A lire dans FF

Mattéo Guendouzi en interview dans France Football : «Si je n'avais pas eu ce caractère...»

Rare dans les médias, Mattéo Guendouzi se dévoile comme rarement dans une interview à découvrir dans le nouveau numéro de France Football. Le Français du Hertha Berlin parle enfance, caractère, Arsenal, Arteta, équipe de France, Euro Espoirs ou Jeux Olympiques... Extraits.

Son caractère, marque de fabrique
«Je ne suis pas un méchant garçon, bien au contraire. Si tu veux réussir, il faut avoir un très bon caractère, mais aussi cette personnalité à vouloir toujours être le meilleur, toujours vouloir gagner, progresser. Ça va te différencier. Il y a beaucoup de très bons joueurs. Des excellents n'ont pas réussi à devenir pro et, pour ces cas-là, la mentalité a une très grande part de responsabilité. Mon caractère et ma personnalité m'ont permis de faire de très belles choses. Ça m'aidera encore à aller au plus haut niveau.»
 
Ses premiers pas à Arsenal à 19 ans
«C'était un incroyable step (sic !) entre Lorient et Arsenal. Arriver dans un grand vestiaire, avec de très grands joueurs, un très grand club, énormément de fans et un énorme coach, au début, c'était impressionnant. Quand j'ai signé mon contrat, je me suis dit : "Ah ouais, c'est vraiment quelque chose de différent. Je suis là, il faut que je montre que je n'ai pas peur." Ç'a très bien fonctionné. Je me suis installé directement comme titulaire. Ç'a pu surprendre. C'est là que le caractère a joué. Il y a d'énormes joueurs qui sont arrivés tôt en Angleterre et qui n'ont pas réussi. Encore plus dans un très grand club. Si je n'avais pas eu ce caractère, je n'aurais jamais joué autant de matches à Arsenal.»

«L'Euro ? On va faire quelque chose de très grand»

Arsenal et Guendouzi, c'est fini ?
«Non, pas du tout. Là, je suis concentré sur ma saison au Hertha Berlin. Ensuite, on fera un point avec mon entourage et les personnes du club pour se poser et discuter de l'avenir. Je suis encore un joueur d'Arsenal. Cet été sera une échéance déterminante.»
 
L'Euro Espoirs
«J'ai beaucoup d'expérience avec cette sélection Espoirs (17 matches). J'ai un coach qui me donne des responsabilités, beaucoup de confiance. Je suis vraiment très heureux d'être avec cette équipe. On va faire quelque chose de très grand, j'en ai l'intime conviction ! Je ne vais pas pratiquer de langue de bois et dire que ce serait super bien d'arriver en demies à cet Euro. Non. Avec cette sélection, on y va pour gagner. Je pense qu'on peut faire quelque chose de très grand, et qu'on va faire quelque chose de très grand.»
Timothé Crépin 
"Guendouzi : «Si je n'avais pas eu ce caractère...»" Une interview sur six pages à découvrir dans le nouveau numéro de France Football disponible à partir de ce mardi 16 mars en kiosques et dès à présent en version numérique en cliquant ici.
Réagissez à cet article
500 caractères max
lepetitoiseau 16 mars à 14:50

c'est un bon ce petit!

ADS :