Championnat des étoiles
acheter
Soccer Football - Premier League - Chelsea v Fulham - Stamford Bridge, London, Britain - May 1, 2021 Chelsea's Kai Havertz celebrates scoring their first goal with Chelsea's Ben Chilwell and Mason Mount Pool via REUTERS/Ian Walton EDITORIAL USE ONLY. No use with unauthorized audio, video, data, fixture lists, club/league logos or 'live' services. Online in-match use limited to 75 images, no video emulation. No use in betting, games or single club /league/player publications.  Please contact your account rep (Reuters)
Angleterre - 34e journée

Premier League : Chelsea et Kai Havertz enfoncent Fulham

Acculés en début de match par des Cottagers entreprenants, les Blues d'un grand Edouard Mendy ont enchaîné un nouveau succès à domicile en Premier League (2-0). Fulham se rapproche un peu plus de la relégation, tandis que Chelsea conforte sa quatrième place et prépare au mieux la réception du Real Madrid mercredi.

La leçon : Chelsea encore maître à Londres

Deuxième derby londonien en une semaine pour Chelsea. Et après West Ham la semaine dernière, c'est Fulham qui a plié sous les coups des Blues (2-0). Pourtant, les Cottagers, condamnés à gagner pour croire encore au maintien, ont tout de suite montré leurs intentions en prenant à la gorge Thiago Silva et ses coéquipiers lors des premières minutes du match. Antonee Robinson profitait d'une perte de balle de Kai Havertz pour allumer la première mèche, soufflée par Edouard Mendy d'une superbe claquette (4e). Dans la foulée, Joachim Andersen s'essayait de loin, au-dessus (4e). Après avoir laissé passer l'orage, Chelsea passait enfin à l'offensive. Thiago Silva allongeait sur Mason Mout. L'Anglais réalisait une merveille de contrôle en pleine course avant de servir dans le bon tempo Havertz, qui ajustait Alphonse Areola (1-0, 9e). Très réalistes, les joueurs de Thomas Tuchel voulaient enfoncer le clou, d'abord par Timo Werner, trop court pour reprendre un centre d'Hakim Ziyech (12e), puis par Havertz, encore lui, dont le but était refusé pour une position de hors-jeu (16e).

Voir aussi :
- Le film du match
Le Marocain était tout proche du break. Werner, bien lancé par Mount, lui glissait le ballon. Seul au point de penalty, il butait sur Areola (39e). Malgré les averses, les joueurs de Scott Parker continuaient de se montrer dangereux et poussaient encore Mendy à la parade sur une frappe d'Ademola Lookman (22e). L'ancien portier de Rennes empêchait Ola Aina d'égaliser juste avant la pause d'un incroyable réflexe alors qu'il n'était plus sur ses appuis (46e). Chelsea assomait définitivement son adversaire dès le retour des vestiaires par l'intermédiaire de Havertz, servi parfaitement par Werner (2-0, 48e). Les Blues ont su faire le dos rond dans les moments chauds, en partie grâce à Mendy, qui s'est offert son 18e clean sheet de la saison, pour ensuite gérer d'une main de maître la seconde période. Un coup parfait pour Tuchel, qui s'est payé le luxe de préserver N'Golo Kanté et Jorginho à quelques jours de la demi-finale retour face au Real Madrid. Les Blues reviennent à deux points du troisième, Leicester. Tous les voyants sont au vert.

Le gagnant : Havertz voit double

Pléthore de choix pour désigner le facteur X de la rencontre. Mendy a su maintenir le bateau bleu à flot tandis que Mount s'est montré incroyablement soyeux. Mais comment ne pas choisir Kai Havertz, auteur d'un doublé ? Souvent critiqué depuis son arrivée outre-Manche, à l'instar de son compatriote Werner, le jeune Allemand semble enfin retrouver des couleurs. Le transfuge de Leverkusen s'est montré clinique sur le pelouse de Stamford Bridge. D'abord sur un service parfait de Mount, il glissait le ballon du gauche entre les jambes d'Alphonse Areola (1-0, 9e). Puis sur un joli mouvement qu'il initiait lui-même en trouvant Werner aux abords de la surface. Son compatriote le trouvait entre les lignes (2-0, 48e). Il aurait même pu s'offrir un triplé, sur un nouveau service de Mount, mais son but était refusé pour un hors-jeu (16e). Après l'Havertz, le beau temps.

Le perdant : La défense de Fulham aux abois

Si l'attaque de Fulham est restée muette, c'est principalement à cause de Mendy. Si les Cottagers ont encaissé deux buts, ils ne peuvent s'en prendre qu'à eux-mêmes. La charnière centrale, composée de Joachim Andersen et de Tosin Adarabioyo n'a jamais réussi à gérer la profondeur du trio offensif des Blues. Incapables d'anticiper, les deux compères se sont fait prendre dans le dos comme des bleus sur les deux buts.

Corentin Richard
Réagissez à cet article
500 caractères max
Gauchos 2 mai à 11:30

PSG Chelsea en finale de C1. Fantasme franco-français tellement espéré par les medias nationaux. Les hispaniques attendent eux exactement l’inverse : une finale Real - Guardiola, alors que les anglais revent d’une finale Chelsea City tandis que les vieux C... (catégorie a laquelle j’appartient gazouiller sur une finale Real PSG en se disant que si le PSG gagne il aura a sa ceinture sur une seule saison les scalp de Man-U, Barca, Bayern, Man City, et Real. Pas mal ...

ADS :