Championnat des étoiles
acheter
Soccer Football - Serie A - AS Roma v AC Milan - Stadio Olimpico, Rome, Italy - February 28, 2021 AC Milan's Ante Rebic celebrates scoring their second goal REUTERS/Alberto Lingria (Reuters)
Italie - 24e journée

Serie A : Le Milan AC s'impose difficilement à Rome et colle toujours l'Inter

Après deux revers contre la Spezia puis l'Inter, le Milan AC se reprend contre la Roma en s'imposant au cours d'un match intense (1-2). Milan ne lâche pas les Nerazzurri.

La leçon : Milan reste au contact

Le Milan AC en avait besoin. Une victoire était plus qu'importante pour rester dans la course au titre et conserver sa deuxième place devant la Juventus de Pirlo. Et les hommes de Stefano Pioli l'avaient compris et entamaient donc leur match avec bien plus d'engagement que l'AS Roma. Deux buts en moins de dix minutes, de Fikayo Tomori (3e) et Zlatan Ibrahimovic (9e), finalement signalés hors-jeu empêchaient les Milanais de prendre le large. Une chance pour les Giallorossi qui se réveillaient enfin pour à leur tour se montrer dangereux. Une première frappe de Jordan Veretout dans les bras de Gianluigi Donnarumma (21e) et un but de la tête d'Henrikh Mkhitaryan finalement annulé pour une faute (28e) remettaient les joueurs romains dans le match. Les attaques se faisaient nombreuses des deux côtés mais aucune des deux équipes n'ouvrait le score. C'est finalement Federico Fazio qui sur la limite de sa surface de réparation fautait et offrait un penalty au Milan AC. Franck Kessié transformait facilement et permettait aux siens de rentrer au vestiaire avec un léger avantage (43e, 0-1).
De retour du vestiaire, seul Calhanoglu sortait sur blessure, ce qui expliquait peut-être sa mauvaise première période. Rapidement, Théo Hernandez voulait s'illustrer dans ce match, mais sa frappe manquait le cadre (48e). Et c'est l'autre Français de la rencontre, Jordan Veretout, qui égalisait d'un tir en finesse de l'entrée de la surface, sur la gauche de Gianluigi Donnarumma qui ne pouvait rien (50e, 1-1). Il devient le premier milieu de terrain français à inscrire minimum dix buts en Serie A depuis un certain... Michel Platini. Milan se ne laissait pas faire, et Ante Rebic non plus. Après de nombreuses tentatives en première période, le Croate venait à bout du gardien espagnol Pau Lopez d'une très bonne frappe en puissance (58e, 1-2). Les coéquipiers de Zlatan Ibrahimovic, sorti quelques minutes plus tôt sur blessure, reprennaient l'avantage. La Roma réagissait mais en vain, les nombreuses occasions des Romains ne permettaient pas d'arracher le nul. Les hommes de Paulo Fonseca concèdent leur première défaite à domicile en Serie A depuis le 2 juillet, et restent à la cinquième place du classement. Le Milan AC reste aussi à la deuxième place mais s'éloigne de la Juventus et met la pression à l'Inter Milan.
10 - Jordan Veretout est le deuxième milieu de terrain français à marquer au moins dix buts en une saison de Serie A , après Michel Platini (en 1982-83, 1983-84, 1984-85 et 1985-86). Voilà.

Le gagnant : Rebic décisif

Le Croate était dans tous les bons coups ce dimanche soir. Passeur sur le second but refusé de Zlatan pour hors-jeu, il a ensuite mis beaucoup de pression sur les épaules du gardien romain. Des frappes à n'en plus finir et surtout ce tir en puissance qui vient le récompenser de tous ses efforts fournis. Présent sur tout le terrain, il est aussi important défensivement. A plusieurs reprises, Rebic réalisait de bons efforts au milieu du terrain et est à l'origine de nombreux ballons récupérés. Beaucoup de travail dans ce match qui lui vaudra une sortie sur blessure.

Le perdant : Fazio, carton presque rouge

Si son entraîneur l'a sorti à l'heure de jeu, ce n'est pas pour rien. Déjà à l'origine du penalty, malgré lui, et donc du premier but milanais, Fazio a passé beaucoup de temps à crier sur l'arbitre de la rencontre. Et son premier jaune ne l'a visiblement pas calmé. Peut-être agacé par le penalty accordé, comme Fonseca, il n'a pas non plus réalisé un très bon match. Quelques relances approximatives et une sortie logique, pour éviter de se retrouver à dix contre onze.

Hugo Dulary

Retrouvez toute l'actualité de la Serie A sur francefootball.fr
Réagissez à cet article
500 caractères max
ADS :