Championnat des étoiles
4 Live s'abonner
Super Coupe d'Italie

Supercoupe d'Italie : la Juventus domine Naples

Trois jours après sa défaite contre l'Inter (0-2) en Serie A, la Juventus a rebondi en gagnant la Supercoupe d'Italie ce mercredi soir face à Naples (2-0), grâce à des buts de Cristiano Ronaldo et Alvaro Morata.

Trois jours après une défaite contre l'Inter (0-2) qui l'a éloignée de la première place de Serie A, la Juventus a bien réagi en gagnant la 9e Supercoupe d'Italie de son histoire face à Naples (2-0) ce mercredi soir. La victoire turinoise a cependant été longue à se dessiner. Le gardien Wojciech Szczesny, auteur de deux arrêts réflexes sur Hirving Lozano (29e et 94e), a été l'un des protagonistes de la rencontre.

lire aussi

Le film du match
Sur l'action suivante, à la 90e + 6, Alvaro Morata a inscrit le but du K.-0 en contre, juste avant que l'arbitre ne siffle la fin de la rencontre. Entre-temps, Cristiano Ronaldo s'était chargé d'ouvrir la marque, de volée et en force dans la surface de but en profitant d'un corner malencontreusement contré par le dos de Tiémoué Bakayoko (64e).
Alvaro Morata a permis à la Juve de l'emporter quelques secondes avant la fin du match. (Reuters)
Alvaro Morata a permis à la Juve de l'emporter quelques secondes avant la fin du match. (Reuters)
Un but qui a enfin lancé le match après une première heure où les deux formations n'osaient pas vraiment se livrer. La plus grosse action napolitaine reste celle de Lorenzo Insigne qui n'a pas cadré le penalty obtenu par Dries Mertens (79e). C'est donc Andrea Pirlo qui sort gagnant de cet affrontement avec son ami Gennaro Gattuso, et s'offre par la même occasion le premier trophée de sa jeune carrière d'entraîneur.
Alvaro Morata est le seul joueur de la Juventus Turin à avoir inscrit au moins un but lors des quatre compétitions disputées par les Bianconeri cette saison (Supercoupe d'Italie, Ligue des champions, Serie A et Coupe d'Italie).Opta
Réagissez à cet article
500 caractères max
Gauchos 21 janv. à 7:40

Bizarre ce sentiment de sentir la Juve en bout de course. L’impression que désormais elle joue des coups, mais plus des matchs.

ADS :