Pique of Barcelona in action during La Liga Spanish championship, , football match between Athletic de Bilbao and Barcelona, August 16th, in Nuevo San Mames Stadium, Bilbao, Spain. *** Local Caption *** (Irina R.H./AFP7/PRESSE SPORTS/PRESSE SPORTS)
Business

Une start-up française recrute Gérard Piqué (FC Barcelone)

Le défenseur du Barça Gérard Piqué s'engage aux côtés de SoRare, une société du Val-de-Marne spécialisée dans un jeu de fantasy football révolutionnaire. Il a expliqué pourquoi à FF... et donné rendez-vous au PSG.

Il est là. Barbe de six ou sept jours (au moins) et sourire rieur. A côté de lui, en haut à gauche de l'écran, Nicolas Julia, nouveau partenaire sur le terrain des affaires. Tous deux sont en visioconférence depuis Barcelone et les bureaux de Kosmos, la société du footballeur businessman, une appellation qui colle parfaitement à Gérard Piqué, lancé depuis plusieurs années dans un autre jeu que celui de football, à peine plus dangereux, celui de l'entreprenariat. Après avoir revolutionné la Coupe Davis et racheté deux modestes clubs de foot, l'homme aux trois Ligues des champions vient de s'associer à SoRare, une entreprise française particulièrement novatrice, à la pointe des jeux de fantasy football. Piqué a été attiré par le mode de valorisation des cartes virtuelles de joueurs, achetées par les utilisateurs non seulement pour construire la meilleure équipe possible mais aussi pour les collectionner pendant qu'elles prennent de la valeur, grâce à un procédé (blockchain) proche de celui qui régit le bitcoin, la monnaie virtuelle. Cette révolution technique a séduit Piqué, persuadé que c'est «un nouveau pas vers l'avenir».

«C'est toujours particulier face à Ney»

Ravi de cette prestigieuse recrue, Nicolas Julia voit ce renfort comme «un gage de sérieux du projet», conscient que l'arrivée de Piqué dans le giron de SoRare va apporter «beaucoup à la marque, notamment en termes de notoriété et d'expertise». Avec une telle tête de gondole, la start-up du Val-de-Marne, qui a déjà séduit un collègue de Piqué (l'Allemand André Schürrle, champion du monde en 2014, quatre ans après l'Espagnol), sait que sa force de frappe auprès de sa cible fan de football va fatalement augmenter. Et le Catalan diversifie son activité en même temps qu'il s'engage dans une voie plus «fun», comme il le dit lui-même : «Je ne fais pas ça pour me prouver quelque chose, pas même pour l'argent, je le fais juste pour le plaisir».

Ce même plaisir qui illumine son visage quand vient la question sur une certaine échéance printanière qui l'anime alors qu'il se remet d'un gros pépin au genou : «Je me sens mieux, je suis ma rééducation, j'espère revenir très vite car il y a de grandes échéances. On a ce rendez-vous contre Paris en Ligue des champions. Ça va être très compliqué, aussi parce qu'il y a des gens que j'aime bien dans l'équipe d'en face. Neymar, notamment. C'est toujours particulier face à Ney. Mais c'est dans trois mois, il peut s'en passer des choses d'ici là.» Avant que l'écran ne s'éteigne, avant un dernier salut, il glisse dans un dernier sourire : «Ces matches face à Paris, ça va être cool. Surtout pour les supporters. C'est ça le principal !»

Arnaud Tulipier
Réagissez à cet article
500 caractères max
ADS :