Championnat des étoiles
1 Live acheter
milik (arkadiusz) (P.Lahalle/L'Equipe)
Ligue 1 - 27e journée

Arkadiusz Milik, un retour positif et décisif pour l'Olympique de Marseille

Titulaire pour la première fois depuis le 3 février et le déplacement à Lens, Arkadiusz Milik a longtemps paru emprunté et esseulé face à l'Olympique Lyonnais avant d'égaliser (1-1 score final). Très intéressant en deuxième période, le Polonais a réalisé une prestation encourageante.

Qu'on ne s'y trompe pas, avant d'inscrire le pénalty de l'égalisation juste avant le repos (1-1, 44e), la première période de l'international polonais n'avait pas été de grande facture. Car à l'image de sa formation, l'attaquant de l'Olympique de Marseille a longtemps vécu un chemin de croix pour recevoir le cuir et se créer des situations pendant la première période (seulement quinze ballons touchés). Il fallait attendre quasiment la vingtième minute pour voir Arkadiusz Milik être pratiquement trouvé. À la suite d'un bon déboulé côté droit, Pol Lirola ajustait un centre millimétré entre Marcelo et Denayer. Mais le Polonais ne flairait pas le bon coup pour couper la trajectoire du ballon (18e). Bis repetita avant la demi-heure de jeu sur un nouveau centre de Payet. Idéalement placé, l'ex-napolitain était tout surpris de voir le cuir atterrir au niveau de son mollet (28e). Son air désespéré après avoir manqué le coche en disait long. Peu en réussite et agacé par le manque de spontanéité de ses partenaires, il a passé une bonne partie du premier acte à manger son pain noir. Bien pris par la paire Marcelo-Denayer qui a souvent gagné des duels face à l'attaquant olympien. C'est finalement à l'amorce des dix dernières minutes que Milik a retrouvé un peu d'allant. Sur une action bien menée, sa passe vers Florian Thauvin aurait mérité une meilleure conclusion du champion du monde 2018 (38e). Avant de se distinguer individuellement en transformant le pénalty.

Beaucoup plus trouvé par ses partenaires

Plus à son aise en deuxième période tout comme l'OM, le buteur polonais s'est retrouvé à plusieurs reprises en position d'inscrire un doublé. D'abord sur une passe délicieuse de Dimitri Payet dans la profondeur contrée in-extremis par Jason Denayer (53e), puis sur un centre de Florian Thauvin (57e). Juste après l'heure de jeu, il se retrouvait même en situation de scorer, mais son tir manquait clairement de puissance pour inquiéter Anthony Lopes (61e). Altruiste sur certaines situations, notamment en pivot, il a été bien plus intéressant qu'en première période. Son entente technique avec Dimitri Payet est assez nette. S'il n'a pas totalement retrouvé l'ensemble de ses moyens physiques, le numéro 19 de l'OM a apporté de la variété dans le jeu de son équipe avec des remises intelligentes et des déviations bien senties. À 100 %, nul doute qu'Arkadiusz Milik sera un atout de choix pour l'attaque marseillaise. Jorge Sampaoli devrait apprécier. - T. B

- Lyon freiné à Marseille
- Paqueta, baromètre malheureux puis maladroit


Réagissez à cet article
500 caractères max
Silvaneric 1 mars à 8:48

Cette habitude journalistique à toujours faire un lobbying appuyé en faveur d'un nouvel attaquant arrivé marseille pour tenter de maintenir en vie leur sacro-saint PLM. C' est à rire ou à pleurer, je ne sais plus. Benedetto, l'inconnu de 30 balais, a quand même fait la Une de FF à peine 3 semaines après son arrivée !! Franchement c'est trop voyant, surtout pour un club qui n'a gagné qu'un championnat depuis 30 ans soit autant que Montpellier, Auxerre ou Lens !

labiscole 1 mars à 7:57

Un plot.

grandsage 1 mars à 1:33

Très bonne rentrée ainsi que Payet en général tous bon un degrés en dessous thauvin

ADS :