Championnat des étoiles
1 Live acheter
depay (memphis) thauvin (florian) (P.Lahalle/L'Equipe)
Ligue 1 - 27e journée

Lyon perd des plumes à Marseille

Dans une rencontre intense marquée par un penalty litigieux pour l'OM, Lyon n'a pu prendre qu'un point à Marseille (1-1).

La leçon : Un nul finalement équitable

Un match de football, ça va vite. Très vite. Et bien malin qui aurait pu parier sur un match nul entre Marseille et Lyon après un tel début de la rencontre. Bien dans leurs pompes, les Gones ont trimballé les Provençaux un peu comme ils le souhaitaient. Justes dans leurs passes, terriblement efficaces dans leurs transmissions, les Lyonnais ne pratiquaient tout simplement pas le même sport. Un incipit bien compliqué pour les hommes de Nasser Larguet débordés de toutes parts. Dès les premières minutes, Lucas Paqueta allumait la première mèche d'une volée pleine d'envie (6e). Obligés de balancer de longs ballons sur Milik, les Phocéens étaient dans l'incapacité de mettre le pied sur le cuir ou d'aligner trois passes. Battu dans les duels, l'OM souffrait. Sur une perte de balle de Dimitri Payet, Paqueta trouvait Houssem Aouar. L'international français décalait Toko Ekambi dont la frappe s'envolait dans les travées du Vélodrome (16e). Si Memphis Depay s'essayait lui aussi mais croisait trop (18e), l'OL confirmait enfin sa maîtrise et sa domination. D'une action limpide. Depay décrochait pour toucher le ballon plein centre. D'un décalage parfait, le Batave offrait la gonfle à Paqueta. Pas attaqué, l'ex-Rossonero trouvait Karl Toko Ekambi qui, d'un enroulé du pied droit trouvait le fond des filets (0-1, 21e). Plus que mérité... A ce moment-là, Lyon est omnipotent et l'OM a la tête dans le sac.

Mais aux alentours de la demi-heure de jeu, les Provençaux se retrouvaient dans leur jeu. Plus agressif, plus cohérent, le bloc de l'OM filait quelques maux de tête aux ouailles de Garcia. Après un corner bien brossé de Payet, Florian Thauvin coupait au premier mais loupait le cadre (34e). L'OL se rebiffait avec une tête décroisée de Depay juste à côté (37e) mais c'est bien Marseille qui se faisait violence. Sur une belle percée de Boubacar Kamara, Milik décalait à merveille Thauvin. L'ailier olympien tergiversait et se faisait contrer en position optimum (38e). Et puis, l'un des tournants du match. Pape Gueye réceptionnait le cuir à l'entrée de la surface et frappait très fort. La sphère ricochait sur les côtes de Paqueta et touchait sa main. Penalty très litigieux validé par M. Millot. Arkadiusz Milik n'en avait cure. Contre-pied parfait sur Anthony Lopes (1-1, 44e). Un nul presque miraculeux pour Marseille.

Lire aussi : - Le retour décisif de Milik face à Lyon
 
Dans le second acte, Memphis Depay se montrait toujours autant intenable. Dans les demi-espaces, derrière la paire Kamara-Gueye, le Néerlandais se baladait à sa guise. Après un contrôle orienté rapidement exécuté, l'attaquant lyonnais armait une belle frappe du gauche qui frôlait le montant (56e). Derrière, l'OM remettait le couvert. Sur un bon ballon de Thauvin, Saîf-Eddine Khaoui se retrouvait tout seul mais sa volée du gauche mourait dans le petit filet de Lopes (57e). Marseille changeait de visage et avec plus de sérieux et de cohésion, les Ciel et Blanc faisait mal à l'OL. Sur un bon centre en retrait, Milik claquait une frappe trop molle dans les bras du portier rhodanien. Lyon pendant ce temps-là lâchait trop de lest. Et d'une semelle violente sur Dimitri Payet, Lucas Paqueta prenait un rouge logique (71e). Les vingt dernières minutes n'offraient guère de frissons niveau occasions. Entre échauffourées, mots un peu hauts et contacts rudes, l'OL resserrait les rangs pour s'accrocher à son nul et Marseille semblait se contenter d'un nul finalement mérité sur l'ensemble de la rencontre.

Le gagnant : Denayer la tour de contrôle

Dans son âpre duel avec Arek Milik, le Belge a sorti une prestation plus que solide. Juste dans ses interventions, saignant dans ses duels aériens, Jason Denayer a une fois de plus maîtrisé son sujet. Sa qualité technique lui confère un véritable leadership sur le terrain et ses relances propres ont permis à l'OL de ressortir le cuir sans paniquer. Un match de belle facture pour l'ancien de City.

Le perdant : Thauvin n'avait pas de jus

Dans le dur lors de ses accélérations, l'ailier phocéen a eu du mal à faire des différences face à Maxwel Cornet. Si son entente avec Pol Lirola est prometteuse, son manque de repli défensif a parfois causé du grabuge dans la défense provençale. Son occasion ratée sur l'excellent décalage de Milik coûte cher à l'OM. Une copie à revoir.

J.T.

Retrouvez toute l'actualité de la Ligue 1 sur francefootball.fr
Réagissez à cet article
500 caractères max
acbj57000 28 févr. à 23:20

Je ne suis supporter d'aucune des deux équipes . Mais la chose qui m'a frappé , Lyon ne joue plus une fois qu'ils ont marqués ....

6Phyl6 28 févr. à 23:17

Comme toujours, un pénalty tombé du ciel vient sanctionner un OL qui n'a pas su se mettre à l’abri des décisions litigieuses. Ce sera comme ça jusqu'à la fin du championnat.

voir toutes les réactions
ADS :