Championnat des étoiles
acheter
bozon (arthur) 6 (S.Boue/L'Equipe)
CDF - Huitièmes

Coupe de France : Angers et Rumilly Vallières en quarts de finale après avoir éliminé Sedan et Le Puy

Après le PSG et Monaco, un troisième club de Ligue 1 se hisse en quarts de finale : il s'agit du SCO Angers, qui n'a pas eu à s'employer vraiment à Sedan (1-0). Dans un duel entre N2, Rumilly Vallières a pris le dessus sur Le Puy et poursuit son épopée (4-0).

Ils étaient 300 spectateurs au stade Louis-Dugauguez. A peu près. Dans un huitième de finale de Coupe de France évidemment à huis-clos, le club sedanais avait décidé d'afficher 300 visages de ses fans (ou presque ; voir image ci-dessous) dans ses tribunes pour tenter de soutenir le CSSA.
Ancien pensionnaire de Ligue 1, en proie à de grosses difficultés ces dernières années avec notamment une liquidation en 2013, Sedan est aujourd'hui en National 2, sans avoir les moyens de pouvoir revenir vers le monde professionnel. La parenthèse Coupe de France lui a donc permis de renouer avec son passé. Mais l'aventure s'arrête en huitième de finale. En visite dans les Ardennes, Angers a fait respecter la hiérarchie. Avec les Bahoken, Fulgini, Thomas ou Mangani présents au coup d'envoi, Moulin a été loin de faire tourner. Pour ses dernières semaines à la tête d'un Angers qu'il va quitter à la fin de la saison, le coach historique des pensionnaires du stade Raymond-Kopa espère certainement aller loin alors que c'est le ventre mou qui attend ses ouailles jusqu'à la 38e journée en Ligue 1. Au final, c'est encore Fulgini qui a fait la différence avec sa technique. Son ouverture et sa vision étaient parfaites pour alerter Manceau, qui grillait Geran pour tromper Lembet (0-1, 25e). Trop peu entreprenants dans le premier acte, les Sedanais se réveillaient enfin après la pause. Mais Ramalingom frappait à côté (47e), tandis que Bekhechi, sur la plus grosse occasion des locaux, manquait de caractère alors que Pavlovic le laissait armer (62e). La chance était passé. Finaliste en 2017, Angers, très sérieux ce mercredi, est à deux matches du Stade de France.

Rumilly Vallières en claque quatre !

Après quatre matches dans ces huitièmes de finale, on retrouve trois qualifiés de Ligue 1 (PSG, Monaco et donc Angers) et un pensionnaire de N2. En Haute-Savoie, malgré un réveil du Puy en seconde période, Rumilly Vallières poursuit son rêve et s'invite en quarts ! Si l'ouverture du score est vite arrivée, l'oeuvre de Bozon, qui mystifiait superbement son adversaire direct avant de faire mouche (1-0, 12e), Rumilly enchaînait les occasions sans jamais parvenir à faire le break (27e, 29e, 40e, 45e+2, 54e, 80e, 81e). Titulaire en attaque pour Le Puy, Bosetti, l'ancien Niçois, n'a pas pu faire grand-chose malgré cette frappe trop peu précise alors qu'il était idéalement placé (70e). Une occasion qui a ressemblé au tournant du match. Car finalement, l'ancien Rémois Peuget mettait fin au suspense en transformant un penalty face à Oberhauser, ancien professionnel au FC Metz (2-0, 83e). Gay ajoutait même un troisième but sur un corner du même Peuget (3-0, 85e) avant que Liongo Aduma ne termine le travail (4-0, 90e+2).
Réagissez à cet article
500 caractères max
GERRY 7 avr. à 18:47

Bravo les Sedanais. Revenez vite dans l'élite. Votre mentalité, votre gnack le mérietent.

ADS :