Championnat des étoiles
acheter
dembele (ousmane) (S.Mantey/L'Equipe)
CM 2022 - Éliminatoires

Les notes de Kazakhstan-France avec un Ousmane Dembélé convaincant

Sans briller, les Bleus ont fait le boulot sur la pelouse de l'Astana Arena (0-2). Ousmane Dembélé a tiré son épingle du jeu.

Les notes du Kazakhstan

Mokine 6
Valioulline 4
Alip 4
Maliy 4
Ierlanov 4
Bistrov 3
Moujikov 3
Taguiberguene 4
Vasiliev 4
Nourgaliyev 4
Fedine 4

Les notes de l'équipe de France

Hugo Lloris 5
Un bon coup de flip sur une passe en retrait bondissante de Lucas Digne dès les premières minutes. Et puis c'est tout. Sinon, le portier des Bleus s'est tourné les pouces pendant 90 minutes. Absolument pas mis en danger tout au long de la rencontre, on espère pour lui qu'il a au moins pu goûter à une spécialité du Kazakhstan pour rentabiliser son long déplacement.

Léo Dubois 5
Mis à part un excellent centre pour Dembélé à la 69e, le latéral de l'Olympique Lyonnais n'a malheureusement que trop peu apporté offensivement. Trop souvent sur la réserve, il n'a pris que trop peu d'initiatives pour aller titiller le flanc gauche kazakhstanais. Mis en difficulté sur l'un des seuls coups de pression du Kazakhstan, Léo Dubois n'a pas rassuré. Un match neutre. Trop neutre.
 
Kurt Zouma 5
Il a eu le pied quelque peu tremblotant dès la 3e minute en relançant directement dans les pieds d'un adversaire. Malgré quelques passes mal ajustées, Kurt Zouma n'a pas eu à s'employer devant la faiblesse du secteur offensif des Kazakhstanais. Une bonne interception à mettre à son compte (85e).
 
Clément Lenglet 6
Très en difficulté cette saison, Clément Lenglet a repris un petit coup de confiance à l'Astana Arena. Rassurant dans ses relances et sûr balle au pied, le défenseur blaugrana a fait le match qu'il fallait. Quelques bonnes sorties tranchantes ont permis de rapidement étouffer les (petites) étincelles des Léopards des neiges.

Lucas Digne 6
Avec plus d'allant offensif que son pendant droit, Lucas Digne a souvent proposé des solutions sur son côté gauche. Présent défensivement et attentif, le latéral d'Everton a fait un sans-faute. Une partition propre et efficace.

Ousmane Dembélé 7
Il a d'emblée donné le ton avec un contrôle sublime (8e). Ce dimanche, on a vu le Ousmane qu'on aime. Du volume de jeu, de l'envie, de la persévérance... Dembélé s'est largement démarqué de ses coéquipiers. Sa frappe pied droit pour l'ouverture du score est un modèle du genre. Sèche et sans hésitation aucune. Mais pas que... Percutant sur son flanc droit, l'attaquant du Barça n'a cessé de demander le cuir et de provoquer balle au pied. Sa passe pour Mbappé était une quasi-passe décisive (74e). L'ancien Rennais aurait même pu réaliser un doublé sur une tête bien sortie par Mokin (69e). Sorti à la 90e en lieu et place de Kingsley Coman, percutant sur l'un des rares ballons qu'il a touchés.

Lire aussi : - Les Bleus font le job au Kazakhstan

Tanguy Ndombélé 5
Peu en vue dans la percussion et la verticalité et loin de son rôle de playmaker à Tottenham, Tanguy Ndombélé a bien géré sa rencontre. Le Spur a huilé l'entrejeu des Bleus avec simplicité et efficacité. Une rencontre sans grand panache mais le job est fait. Remplacé par Moussa Sissoko à la 82e, avec peu de ballons à toucher.

Paul Pogba 6
La Pioche avait enfilé sa jolie sleeve à la Allen Iverson. S'il n'a pas été la réponse à tous les maux français, Paul Pogba a su par son jeu long et sa verticalité créer du danger à travers la muraille du Kazakhstan. Sa passe-clé sur le premier but tricolore a débloqué le match. Pas un match all-star mais de quoi obtenir un poil plus que la moyenne. Remplacé par Adrien Rabiot à la 59e, tonique et juste lors de la demi-heure jouée.

Thomas Lemar 6
Thomas Lemar version Atlético Madrid. Sa patte gauche a amené pas mal de bonnes occasions françaises. Solide dans son couloir gauche, l'ancien Monégasque était présent offensivement mais n'a jamais rechigné à se replier lors des courtes phases de possession du Kazakhstan. Rencontre pour le moins satisfaisante.

Antoine Griezmann 6
Comme à son habitude, Antoine Griezmann a décroché et s'est mué en porteur d'eau derrière la pointe des Bleus. Juste dans son jeu court, le Blaugrana a fluidifié le jeu français et son corner bien frappé a poussé Maliy au but contre son camp. Précieux dans le pressing, Grizi n'a pas eu besoin de forcer son talent. Sorti à la 59e pour Wissam Ben Yedder, qui avec son jeu à une touche a fait un bien fou à un secteur offensif un peu rouillé.

Anthony Martial 6
Une belle frayeur avec ce genou qui a tourné sur le sytnhétique de l'Astana Arena. Sorti en boitillant, le Red Devil a fait du Anthony Martial craché. Son contrôle orienté et sa passe décisive pour Ousmane Dembélé sont une régalade. Mais il a une fois encore manqué de lucidité dans le dernier geste en ne décalant pas un Griezmann idéalement placé (13e) ou encore en ne mettant pas l'agressivité nécessaire pour aller marquer devant Maliy (43e). Copie tout de même satisfaisante mais il manque encore quelque chose pour aller chiper la place à Olivier Giroud. Remplacé à la 59e par Kylian Mbappé, qui va maudire toute la soirée Mokine. L'attaquant parisien a buté sur le portier kazakhstanais sur deux belles frappes cadrées (71e et 90+3e) et surtout sur un penalty plutôt bien frappé (75e).

L'arbitre : A. Kulbakov (BLR), 7
La note du match : 11/20

J.T.
Réagissez à cet article
500 caractères max
Le_sage 28 mars à 21:20

lenglet : 6 ? à part une interception et un drible , il a majoritairement fait des passes en arrière pour Loris ou latérale pour Zouma ! et ça vaut 6 comme Digne qui s'est démené ???????????????????

ADS :