Championnat des étoiles
acheter
icardi (mauro) zinchenko (oleksandr) (STACPOOLE SIMON/L'Equipe)
Ligue des Champions - Demies

Après Manchester City - PSG : Sans Kylian Mbappé et avec un Mauro Icardi fantomatique, Paris n'y arrive pas

Touché au mollet, Kylian Mbappé n'a pas pu tenir sa place ce mardi contre Manchester City (2-0). Mauricio Pochettino a choisi de faire confiance à Mauro Icardi. L'Argentin est passé complètement à côté de son match, logiquement remplacé à l'heure de jeu (62e) par un Moïse Kean qui n'a pas su lui non plus se montrer dangereux.

62 minutes de jeu. On se demande comment Mauro Icardi a pu tenir aussi longtemps sur le pré tellement il semblait absent. Touchant seulement 16 ballons – plus faible total des titulaires du match -, il n'a jamais été trouvé dans la surface de Manchester City. Inquiétant pour un numéro neuf qui se doit forcément d'amener du danger. Il n'a jamais été capable de tirer ou de mettre l'un de ses coéquipiers dans une bonne position. En effet, s'il a réussi ses sept passes, aucune d'entre elles n'a inquiété la défense adverse, à l'image de sa transmission trop longue pour Neymar (34e), gâchant la projection vers l'avant de ses coéquipiers. On se rappellera également de sa perte de balle évitable sur une contre-attaque de son équipe (42e).
Il n'a pas non plus été tranchant dans son pressing, semblant dépassé physiquement. L'Argentin n'a jamais mis la pression aux défenseurs citizens. Il a fait quelques courses vers son but pour revenir défendre, mais cela restait trop peu. Il a beaucoup décroché sans parvenir à être trouvé par ses partenaires et a une position moyenne aussi basse que celles de Herrera et Verratti, milieux de terrain.
La position moyenne de Mauro Icardi (n°9) pendant Manchester City - PSG (Opta)
La position moyenne de Mauro Icardi (n°9) pendant Manchester City - PSG (Opta)

Kean, l'entrée au pire moment

L'ancien de l'Inter a été remplacé par un Moise Kean (62e) pas plus inspiré, touchant sept ballons soit moins d'un toutes les quatre minutes. Lui non plus n'a pas inquiété la défense adverse, étant incapable de se mettre en position de frappe. L'Italien a réussi six de ses sept passes mais là aussi, rien de bien flamboyant. Il a manqué sa remise sur une action parisienne (67e) et a été signalé hors-jeu dans son appel à contre-temps (75e). Il a tout de même su conserver des ballons pas évidents (76e, 88e) mais cela reste insuffisant pour un attaquant qui se doit d'apporter du danger.

Vincent Soubabère

Retrouvez toute l'actualité de la Ligue des champions sur francefootball.fr
Réagissez à cet article
500 caractères max
Le_sage 5 mai à 22:13

combien d'entraineur au psg pendant que guardiola est à city ? depuis combien de temps city a attendu d'aller en finale avec tous les sous mis ?

Le_sage 5 mai à 22:09

icardi fantomatique ???? 11 ballons joués ! que voulez vous qu'il fasse quand on lui passe pas le ballon car quand on joue avec lui , il sait marquer ! ça ne vous rappelle pas des débats avec Cavani?

rom0906 5 mai à 21:54

C'est Thiago Sylva qui doit bien rire en ce moment... et Tuchel... et Cavani...

frederic.duthil94 5 mai à 21:06

C'est vrai que Mbappe n'était pas là aussi à l'allerArrêté de pleurer Manchester city était plus fortMbappe n'aurai rien fait de plus comme il a montré à l'aller où Mbappe a été fantomatique

Kiwi1212 5 mai à 20:18

Vous pointez du doigt Icardi mais c'est surtout la tactique mise en place par Guardiola qui a complètement éteint le jeu parisien. Il y a un "trou" entre la ligne d'attaque et le reste de l'équipe, Pochettino a avancé Verratti pour tenter de combler ce point faible mais ça n'a pas suffit. Trop de milieux à vocation défensive qui ne peuvent pas prendre le relais si les attaquants sont muselés, bien mis en évidence par la tactique de City.

voir toutes les réactions
ADS :